À l’instar des artistes des autres localités du Sénégal, ceux de Ziguinchor se sont mobilisés ce mercredi, au village artisanal, pour dénoncer la mesure du ministre de l’intérieur, Félix Antoine Diom qui interdit toutes les manifestations sur le territoire national à cause de la propagation de la pandémie de covid-19. Les artistes de Ziguinchor qualifient cette mesure de Diom de discriminatoire. ” Cette mesure, nous la trouvons juste discriminatoire. Ils ne peuvent pas permettre à toutes les autres couches sociales de la société de travailler pendant cette période et nous interdire nous autres. Imaginez, on nous a interdit les festivités pendant 06 mois d’abord et aujourd’hui ils nous interdisent encore de travailler jusque quand, on ne sait pas”, s’est indigné Djibril Goudiaby, acteur culturel.

Comme il l’a fait au niveau des autres couches, l’État a apporté une aide aux artistes du Sénégal dans le cadre des fonds forces covid-19. Mais à Ziguinchor, cette aide n’est que de la poudre aux yeux : “L’aide de l’Etat est très insignifiant pour nous autres pères et mères de familles qui n’avons comme seule activité les spectacles. À Ziguinchor, beaucoup d’artistes n’ont reçu que 30.000 francs CFA sur 06 mois. La situation est difficile pour nous et nous voulons qu’on nous laisse travailler”, révèle M. Goudiaby.

Les artistes s’engagent à respecter les mesures barrières

Conscients de la situation sanitaire du pays, les artistes de Ziguinchor disent tout leur engagement à participer à l’effort de lutte contre la propagation de la pandémie. ” Nous sommes des artistes, nous avons beaucoup participé à la lutte contre le coronavirus à travers nos productions de sketchs. Nous comptons continuer sur cette lancée”, rassurent t-ils