La région de Ziguinchor est-elle partie pour devenir la plate tournante de la drogue au Sénégal ? Une question qui mérite beaucoup de réflexion avec surtout les dernières saisines effectuées par la police et la gendarmerie. En effet, en l’espace de quelques jours pas moins d’une trentaine de kilogrammes de chanvre indien ont été saisis entre Bignona et Ziguinchor.

 D’abord, c’est dans un petit village appelé Koulaye dans le département de Bignona que les populations ont appréhendé 4 individus à bord d’un véhicule 4*4 tout neuf. Au début, les villageois soupçonnaient ces 4 individus de voleurs d’enfants. Mais c’est après interrogation que ces derniers ont avoué être des trafiquants de drogue. C’est ainsi que la gendarmerie a été saisie par le biais du sous-préfet de l’arrondissement de Tenghory. Sur place, les hommes du commandant Diop de la brigade de Bignona ont mis la main sur vingt kilogrammes de chanvre indien dissimulés dans les pneus du véhicule.

Ensuite au quartier Tilène de Ziguinchor, lors d’une opération secrète, la police est parvenue à démanteler une bande de dealer de drogue dont la tête de file est une dame. Cette dernière et ses compagnons d’infortunes ont été surpris alors qu’ils détenaient par devers eux 5 kilogrammes de chanvre indien destinés à la vente.

Et enfin, à Bourofay Diola, non loin de Ziguinchor, trois individus ont été interpellés lundi dernier par la police pour détention de l‘herbe qui tue. Toutes ces prises renseignent que le chanvre indien circule bel et bien dans le sud du pays. Une région frontalière des pays comme la Gambie et la Guinée Bissau tous connus dans la consommation de la drogue.