Une femme, la quarantaine sonnée, à été sauvagement assassinée la nuit de mercredi à jeudi aux environs de quatre heures par un bandit encore non identifié. Les faits ignominieux se sont passés au village de Sinthiang Koundara, chef chef-lieu de commune, dans le département de Vélingara (sud).
Selon les informations reçues des proches de la victime, la dame à été retrouvée morte dans sa chambre par son propre fils. Elle présentait plusieurs blessures sur son corps.
“””Son enfant m’a réveillé tard la nuit en pleurant pour me dire que sa maman était agressée mortellement par un inconnu. C’est ainsi que je me suis dirigé vers leur concession où nous avons trouvé Dado NDIAYE couchée à même le sol dans une mare de sang. Dans la panique nous avons crié secours. Quelques personnes nous ont rejoint””” à raconté un témoin qui se trouve être un parent de la victime.
Un autre élément parmi les parents pense à un règlement de comptes. “””Dado Ndiaye était une battante. Ne vivant pas au village de Sinthiang Koundara avec son époux qui se trouve à Maleme Niany, cette dame menait beaucoup d’activités génératrices de revenues pour la survie de sa famille. Elle était aussi dans des chaînes de tontine et vendait du café et du niébé aux abords du goudron””” a renseigné notre interlocuteur en sanglots rencontré au centre de santé de Velingara. Le deuxième adjoint au maire de la commune de Sinthiang Koundara Mamadou Yéro Touré a rappelé que dans la même nuit des tirs de fusils étaient entendus dans certains endroits du village carrefour de Manda Douane. A l’en croire ces tirs de sommation qui ont été entendus par toutes les populations de cette localité
alertaient qu’il y a des malfrats dans la zone.

Les gendarmes descendus sur les lieux du drame ont ouvert une enquête pour déterminer les circonstances de l’assassinat de la pauvre dame dont la tête a été fracassée par une arme blanche. La dépouille mortelle a été remise aux parents sur injonction du procureur de la république. ……