Depuis quelques semaines, le chef d’Atika organise des rencontres dites d’information des populations sur le processus de paix en Casamance. La première s’est tenue à Koundjoughor, la second à Thionck Essyl. Pendant ces des rencontres, le constat est fait, le MFDC faisait plutôt de la propagande en lieu et place de l’information. Une situation qui a poussé les autorités à prendre des mesures fermes en interdisant à Salif Sadio toute mobilisation population sur le territoire national. Ce matin, la rencontre de Diouloulou a été interdite. L’armée a déployé sur les lieux un important dispositif sécuritaire.