La nouvelle est tombée ce matin au lycée Ahoune Sané de Bignona. Le proviseur, le censeur et un membre de l’administration de l’établissement ont été relevés de leur fonction. Une nouvelle qui a fini par secouer tout le lycée ce mercredi.

Ils sont reprochés le fait que les copies des épreuves de Français de la classe de second des évaluations standardisées comportaient la mention « coalition Sonko Président ». Voire photos

 

Dans un premier temps, les trois responsables ont été entendus par la gendarmerie qui a ouvert une enquête. Ce matin, par mesure conservatoire, le Proviseur et le censeur ont été relevés et mis à la disposition de l’inspection d’académie et le surveillant muté dans une école élémentaire de la commune de Bignona.