Le Cadre permanent de concertation des prestataires (CPCP) de transfert d’argent a déclaré sa décision de ‘’définir un barème de taxation des services offerts aux clients’’ dans les points de service de ses différentes structures membres face à l’impossibilité pour ces dernières d’engranger des revenus leur permettant de faire face à leurs charges. L’annonce a été faite, ce mardi 08 Juin, lors d’un point de presse. ‘’En attendant que l’Etat prenne ses responsabilités, nous prestataires de transfert d’argent du Sénégal réunis dans les trois organisations, Renapta, Asata et Noo Lank, avons pris la décision de préserver notre outil de travail’’, a informé le coordonnateur de ‘’Noo Lank’’, Mansour Tambédou. Par ailleurs, il indique qu’‘’il s’agit de définir un barème de taxation des services offerts aux clients’’ dans les différents points de service de ses structures membres. ‘’Cette mesure de préservation s’applique à tous les points de service du Sénégal et prendra effet à compter de cette date’’, a-t-il-annoncé. En outre, il souligne qu’‘’il ne s’agit nullement de modifier les tarifs des opérateurs mais uniquement la taxation du service rendu dans les espaces de travail en ce qui concerne le travail d’argent.