Tout est parti de l’épouse de son fils, S. Ndiaye qui a refusé de lui donner son morceau de pain tartiné à la mayonnaise. Emportée par la colère, la vieille dame a traité S. Ndiaye de personne pas du tout sociable, avant que s’en suivent des propos injurieux. Plus forte que sa belle- mère, elle a tenté de l’étrangler. Muni d’un certificat médical attestant d’une indisponibilité de 03 jours, la victime a saisi le commissariat spécial de Touba. Selon elle, sa belle-fille exerce une autorité extrême dans son domicile conjugal et n’épargne même son époux.