Le président Roch Marc Christian Kaboré a reçu, ce mercredi 9 juin, à Ouagadougou son homologue ghanéen et président en exercice de la Cédéao, Nana Akufo-Addo. Dans une conférence de presse commune tenue à l’issue de la rencontre, le président burkinabè a estimé que les Africains devaient « se ressaisir » et s’unir pour lutter contre les jihadistes qui déstabilisent l’Afrique de l’Ouest. “Personne, en dehors de nous-mêmes, les Africains ensemble réunis, ne viendra nous sauver dans la lutte contre le terrorisme. C’est pourquoi nous devons nous ressaisir, nous devons ensemble travailler à faire en sorte que la victoire que nous devons remporter sur le terrorisme soit une victoire également collective dans notre sous-région. Parce qu’aujourd’hui, c’est le Burkina, hier c’était le Niger, le Mali […], la Côte d’Ivoire…”