Excellence Monsieur le Président, la menace est réelle

Les ponts de Baïla et de Diouloulou menacent de s’effondrer. Sur la RN5, entre Bignona et Séléti, ces infrastructures constituent aujourd’hui de vraies menaces. Leur état de délabrement avancé, hante non seulement le sommeil des populations de cette zone, mais également celui des riverains et usagers.

Construits à la fin des années 70, ces ponts reçoivent chaque jour des gros porteurs en provenance du port de Banjul pour rallier Bissau.

Excellence, Monsieur le Président de la République

Nous attirons votre attention sur cette situation afin que des mesures urgentes soient prises pour éviter l’irréparable. En effet, sous le poids de l’âge, ces ponts constituent aujourd’hui un danger réel et permanent pour les populations qui ne cessent d’exprimer leur préoccupation.

Malgré de nombreuses annonces, les travaux de construction de nouvelles infrastructures tardent à démarrer. Aujourd’hui, l’inquiétude des habitants du Fogny/Narang et des usagers de la RN5 est grande. Avec à leur tête le Maire de Diouloulou, feu Malang Thiam, les populations utilisaient tous les canaux et moyens de communication à leur disposition pour tirer la sonnette d’alarme. Hommage à cet ancien cadre de la Banque Africaine de Développement (BAD) rappelé à Dieu, le 23 janvier 2021, sans voir la réalisation de sa vieille doléance. Que la terre de Diouloulou lui légère !

Excellence Monsieur le Président de la République, cette contribution est un appel d’un militant et citoyen engagé pour votre cause. A travers ce message, je suggère la fermeture de ces deux autoponts comme c’était le cas à la fin des années 90 pour leur réhabilitation. Durant cette période l’armée était mise à contribution avec un ferry à Baïla. Quant au pont de Diouloulou, une voie de contournement à partir de Katba1 et passant par Daroul-Khaïry, Koulandiang, Darsalam Chérif, Banny, Badionko permettait aux véhicules de rallier la RN5 à partir de Diouloulou.
Excellence Monsieur le Président de la République, étant fils du Narang/Fogny, je ne peux rester insensible à ce cri de cœur de mes semblables. Mon devoir de militant et de citoyen m’impose de vous en informer. L’objectif est juste d’attirer votre attention afin que des décisions conséquentes soient prises avant qu’il ne soit trop tard.

Les populations de cette zone en nourrissent l’espoir et ne cesseront de vous remercier car c’est sous votre magistère que beaucoup d’infrastructures sont sorties de terre. Naguère de vieilles doléances relatives aux infrastructures scolaires et sanitaires, l’électrification, les forages, les télécommunications, les pistes de production, entre autres, font désormais partie prenante de la vie des habitants du Narang Ouest et du Fogny Diabang Kounda, au bonheur des habilitants desdites localités. Soyez-en remercié.
Toutefois, les habitants de la Commune de Kataba1 sollicitent toujours votre bienveillance pour le désenclavement du Narang Est. Cette zone qui regroupe les villages de Tambacounda, Kabékel, Kouram, Tambouye, Djibara, Woniack, Suzanna, Barakessé, Taliboubess, Poukéne, Samboulandiang, Eramba, Bourom, Djilakoum, manque de tout. Les populations sont obligées de se rabattre sur la Gambie pour subvenir à leurs besoins.
A l’image de celles du Narang Ouest et du Fogny Diabancounda, les habitants du Narang Est ont besoin d’infrastructures sanitaires, scolaires, routières, éducatives, hydrauliques, électriques, etc. Ils sollicitent également le bitumage de la route Kataba1-Darsalam Chérif.

Excellence Monsieur le Président de la République, cette contribution témoigne de mon engagement citoyen et militant à vos côtés pour un Sénégal émergent à l’horizon 2035. Cet engagement découle de l’analyse concrète de la situation nationale, faisant ressortir des réalisations multiples, au profit des populations, et des perspectives prometteuses, pour notre pays, et pour ma Casamance natale, grâce aux initiatives, programmes et projets en cours : PSE, PUDC, PUMA, CMU, Bourse Familiales, ANRAC, PPDC…

Par Talibouya AIDARA
Responsable APR Commune Kataba1-Bignona
Membre Convergence des Cadres Républicains
Email : aidara.or.t@gmail.com