Le personnel médical de la Clinique Mouhamadou Fadal Mbacké de Touba est traîné en justice par un patient. Car la structure sanitaire est au cœur d’une rocambolesque affaire de sérum périmé depuis 04 mois et qui a été injecté à S.M.N, ancien émigré aux Etats-Unis. Ce dernier,  a porté plainte contre l’équipe médicale. Les éléments du commissariat spécial de Touba ont bouclé l’enquête et transmis le dossier au procureur, sur instruction du Parquet.

Et devant les enquêteurs, le sexagénaire dit avoir le cœur meurtri, à cause de la négligence médicale dont il a été victime. «J’avais piqué une hypoglycémie sévère et j’étais hospitalisé à la Clinique du 22 au 26 Avril dernier. L’infirmière de garde m’a injecté un sérum glucosé 10% périmé, depuis 04 mois. Heureusement, j’ai lu la notice pour le savoir. C’est ainsi que j’ai ordonné la suspension de la perfusion», a raconté l’émigré.

L’infirmière qui a injecté le produit périmé au patient dit aux enquêteurs : «je ne savais pas que la date de péremption était dépassée et je n’avais pas vérifié tout cela, parce que le patient avait piqué une crise».

Actunet.net