Le procureur a requis une peine d’un an de prison ferme à l’endroit du journaliste Pape Ndiaye. En effet, le procureur dans son réquisitoire a confirmé le fait Pape Ndiaye a « mis en avant sa qualité de chroniqueur judiciaire » pour avoir une ascendance sur la partie civile.
D’après nos sources, les parties civiles ont donné de l’argent au journaliste pour qu’il fasse sortir de prison des proches parents. Ce qui est un usage de « fausse qualité » selon le procureur qui pense que le prévenu avait « bien mûri son acte » et avait pour objectif de tromper, d’escroquer ses victimes.