Madické Niang est partant pour la succession de Macky Sall en 2019. Il a annoncé sa candidature tout en prévenant qu’il ne changeait pas de camp pour autant.

“Je réaffirme mon appartenance au Pds et pour qu’il continue à jouer un rôle de premier plan sur l’échiquier politique et dans la marche du pays, j’ai décidé de me présenter à l’élection présidentielle pour assumer une candidature alternative de notre parti”, a lancé le président du groupe parlementaire Liberté et Démocratie dans un communiqué.

L’ancien ministre de la Justice a tenu à préciser qu’avant de rendre publique sa décision, il en a informé Wade dans une lettre en date du 2 octobre.  Qu’il est “très peiné par la position consistant à ne pas envisager une option alternative”, après la confirmation, par la Cour suprême, du rejet de l’inscription de Karim Wade sur les listes électorales.

D’autant que, croit-il savoir, “le moment est plus que jamais favorable pour le Pds et ses alliés de reconquérir la confiance des Sénégalais et d’abréger leurs souffrances”.