La révélation a été faite par le président du groupe de réflexion pour la paix en Casamance. Robert Sagna se veut claire quand au processus de paix dans le sud du pays. “Le MFDC s’est engagé à déposer les armes pour aller à la table de négociation avec le gouvernement”, a t-il fait savoir ce week-end à Youtou, village de la Casamance, où il présidait une rencontre initiée par les villageois. Le président du GRPC d’ajouter que le MFDC a respecté ses engagements en ne commettant aucune exaction sur les populations depuis plusieurs années.