Il était activement recherché pour avoir tenu des propos trop déplacés à l’endroit du chef de l’État et de hautes autorités de l’armée nationale lors des mobilisations du MFDC à Koundjounghor et à Thionc Essyl. Ousmane Diédhiou a été finalement cueilli ce week-end à Kagnobon, dans le département de Bignona, où il tenait à présider une rencontre publique de son chef, Salif Sadio, interdite par l’autorité administrative. Ousmane Diedhiou et onze autres personnes devraient être présentés au procureur ce lundi. Voici un extrait de sa sortie de Koundjounghor.