Les derniers 29 étudiants encore captifs, sur un groupe de 39 enlevés le 11 mars dans leur université du nord-ouest du Nigeria, sont libres. L’annonce a été faite par le président Muhammadu Buhari dans un communiqué. “Nous sommes heureux qu’ils aient été libérés. Nous remercions tous les acteurs ayant contribué à cette heureuse issue », indique-t-il. Pour le moment, on ignore les circonstances dans lesquelles les étudiants sont libérés.