Les résultats de l’autopsie de l’élève sous-officier de police Abdel Kader Johnson sont révélées. Selon Dr Ibou Thiam de l’hôpital Aristide Le Dantec, l’élève serait décédé d’une mort naturelle. D’après nos sources, ce dernier est mort “suite à une défaillance multi viscérale sur terrain de cardiopathie ischémique et d’hépatopathie chronique”. Par ailleurs, le père de la victime conteste le résultat de l’autopsie au motif que “son fils avait les côtes brisées détachées du côté droit de la colonne vertébrale et une rupture des tendons cervicales”. En outre, Me Rassoul Johnson informe que: “son fils ne souffrait d’aucune pathologie lorsqu’il intégrait la police”. Toutefois, il a constitué un pool d’avocats pour connaître les circonstances du mort de son fils. et n’exclut pas de solliciter une contre-expertise.