Le jeudi 27 mai 2021, le jeune Ansoumana Bodian âgé de 39 ans a été froidement abattu à Koudioubé par des éléments armés appartenant au mouvement des forces démocratiques de Casamance alors qu’il y était pour aider les agents des eaux et forêts de Bignona récupérer du bois saisi dans cette localité située dans la commune de Kataba 1. Un assassinat qui semble être planifié même si la cible n’était pas la victime, car selon une source de bignonainfo.net, les hommes armés avaient pour cible les agents en question qui étaient sur les lieux du drame.

Les quelques heures qui ont précédé le drame, la gendarmerie nationale est entrée en action. Une enquête est ouverte dans l’immédiat par les hommes en bleu de la brigade de Diouloulou. Plusieurs individus seront par la suite arrêtés dont le chef de village de Koudioubé et un de ses propres frères. Kémo Coréa, puisque c’est de lui qu’il s’agit, aurait joué un très grand rôle dans cette affaire. Selon des sources bien informées, le chef de village de Koudioubé, Kémo Coréa aurait hébergé et nourri les hommes armés chez lui les heures qui ont précédé leur forfait.

D’ailleurs, nos sources nous renseignent également que le bois saisi par les agents des eaux et forêts était coupé dans le champ du chef de village, Kémo Coréa. Ce dernier et un de ses frères, arrêtés, sont déférés au parquet de Ziguinchor où ils attendent soigneusement leur jugement.