Le nom de cette plante est rendu beaucoup plus célèbre avec l’avènement du covid-19. Le Madagascar a utilisé cette plante pour en faire un remède contre cette pandémie qui bouleverse le monde entier. Depuis lors, plusieurs chercheurs se sont tournés vers l’artémisia afin de mieux connaitre ses vertus.

Avant le covid-19, le Madagascar utilisait déjà cette plante pour soigner le paludisme. La plante serait très efficace d’ailleurs contre cette maladie qui a fait et continue de faire des ravages dans des pays d’Afrique.

En Casamance, bien que le palu fait moins de dégâts, mais des organisations à l’image de AGADA travaillent à éradiquer définitivement la maladie dans la région. A cet effet, AGADA mise beaucoup sur cette plante. Une rencontre a réuni, dans ce cadre, plusieurs paysans de la région pour leur sensibiliser et leur amener à faire de la culture de l’artémisia une de leurs priorités à la prochaine saison des pluies.

Au sortir de cette rencontre, le responsable de AGADA s’est adressé à la presse locale de Ziguinchor… Voici l’intégralité de l’entretien