Le marché n’est pas bien approvisionné en poulets. A quelques heures de la Korité, un déficit de 10% est noté. Ainsi, la demande ne sera pas satisfaite à 100%.«Les besoins pour ce mois sont estimés à 10 millions, mais l’ensemble des producteurs réunis n’ont promis de fournir que 9 millions de poulets, soit un déficit de 10%», fait savoir le ministre de l’Elevage et des Productions animales, Aly Saleh Diop. Pour sa part, le ministre du Commerce assure qu’il y a une légère hausse du prix du poulet à cause de la forte demande. « Mais nous avons espoir pour une bonne production et un approvisionnement correct du marché », a-t-elle ajouté en marge d’une visite aux abattoirs de la Sédima.