De très nombreux Casamançais pleurent aujourd’hui celui qui fut leur bienfaiteur. Il fut dans le cadre de l’Association des anciens et amis de la Casamance un entrepreneur actif, courageux, opiniâtre dans sa volonté de porter aide et assistance à celles et ceux qui en ont besoin. Jusqu’au bout, à la limite de ses forces, il a animé, impulsé avec de nombreux Français l’action humanitaire d’offrir des centaines de véhicules rénovés par des élèves de lycées techniques et transportés par la route jusqu’en Casamance. Il a ainsi sauvé de nombreuses vies et soulagé bien des souffrances.

Dès que j’ai connu ce compatriote auvergnat, j’ai immédiatement adhéré à son idéal, à ses projets qui sont devenus des réalités concrètes. Chaque année, je le rencontrais dans son village d’Olby .Son sens inné de l’accueil, de l’hospitalité, sa générosité faisaient chaud au cœur dans ce monde en perte de repères. Nous parlions pendant des heures de la Casamance qu’il aimait tant.

Adieu mon ami, je n’entendrai hélas plus ta voix aux accents de haute Auvergne. Puissent les autorités sénégalaises et les populations de Casamance faire en sorte que ton souvenir reste vivace longtemps et que tes successeurs à la tête de l’association parviennent à poursuivre ton œuvre de fraternité.

Christian Roche