Les experts en charge de l’audit du fichier électoral ont fait des découvertes pas du tout nettes. La Mission d’audit a révélé une “augmentation troublante” de la population électorale à l’orée de la Présidentielle de 2019. Dans le document consulté par Source A, “les jeunes ont été purement et simplement zappés sur les listes électorales”.

Autre “découverte intrigante”, les nouveaux inscrits sont “deux fois plus élevés dans les régions réputées moins peuplées (Sédhiou, Kolda, Tambacounda…), contrairement à Thiès, Saint-Louis, Kaolack, Fatick et Diourbel. Les localités de Saraya, Linguère et Goudiry remportent la palme “avec un taux de nouveaux inscrits de 20%”.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, “les régions dans lesquelles les taux d’inscription sont les moins élevés sont celles qui ont enregistré les meilleurs taux d’augmentation de leur population électorale”.

Le département de Mbacké, compte tenu de son poids démographique, est moins représenté dans l’électorat.

Dakar, par contre, compte un peu plus d’électeurs par rapport à l’ensemble de la population résidente

Source: Seneweb