Les éléments du service de commerce de Vélingara ont mis la main sur une importante quantité de produits impropres à la consommation. En effet, il s’agit des médicaments contrefaits vendus sur le marché lors du Daaka. Selon le chef de division du service de commerce de Vélingara, Demba Diallo, des antalgiques, Efferalgan, paracétamol dont la quantité était de 270 boites et aussi des antibiotiques avec 78 caisses, les amoxicillines, des aphrodisiaques font partis des produits saisis.