L’hivernage de cette année qui semble être prometteur dans le sud du pays risque de ne pas profiter les paysans de l’arrondissement de Sindian, dans le département de Bignona. Et pour cause, le partage inéquitable d’intrants et de matériels agricoles à Bignona. Jusqu’ici, les paysans de Sindian n’ont encore rien reçu de l’État, ce que dénonce le président du collectif des chefs de villages de la commune de Sindian. “Nous, les paysans du fogny, n’avons encore rien reçu de l’État. Même pas une pelle pour ne pas dire un tracteur. Les intrants, n’en parlons pas. Même pas une seule graine”, s’est indigné Tamsir Diémé joint au par la rédaction de bignonainfo.net. Notre interlocuteur de poursuivre :”Vous savez, on est très mal à l’aise dans le fogny. Avec tout cet oubli, si demain on manifestait, il vont nous coller l’étiquette de rebelles, alors que nous ne sommes pas. On revendique juste nos droits”, a t-il dit.

Les paysans du fogny estiment que l’État leur a oublié complètement. Ils dénoncent, par la voix de leur chef, cette discrimination négative dont ils sont victimes. “Ce qui se passe n’est pas bien. Le matériel agricole est distribué que dans une zone du département de Bignona au détriment des autres zones dont le fogny. Alors que les populations de tous les villages de Sindian vivent de l’agriculture. Alors nous invitons le chef de l’État à agir vite. L’hivernage avance et chez nous, aucun accompagnement. Nous réclamons un partage équitable des intrants et du matériel agricole”, lance t-il.