Arrêté et déferré pour coupe d’arbres sans aucune autorisation dans le village de Tankoron (Sindian), le maire de la commune rurale d’Oulampane, dans le département de Bignona, connaîtra son sort ce jeudi. Lansana Sané sera finalement jugé demain au tribunal départemental de Bignona, selon les dernières informations à notre possession.

Quelques jours avant son arrestation (Maire), la justice avait déjà mis aux arrêts le responsable de la scierie de Diango cité dans cette affaire de coupe d’arbres par le maire Lansana Sané. Ce dernier sera présenté au juge pour apporter sa version des faits sur cette affaire qui fait coulé beaucoup d’encre dans le fogny et ses environs.

Le Maire de la commune rurale de Sindian sera également devant la barre du tribunal départemental de Bignona ce jeudi. Pour rappel, Yancouba Sagna est celui qui a porté cette affaire sur la table du procureur de la république.

Plusieurs autorités administratives, politiques et religieuses ont tenté à maintes reprises de jouer la médiation entre les deux maires mais sans aucun succès parce que l’affaire était déjà entre les mains du procureur qui a immédiatement ordonné l’ouverture de la procédure judiciaire.

Pour rappel, après les douloureux événements de Boffa Bayotte, le chef de l’Etat a interdit toute coupe de bois dans la région naturelle de Casamance. Et c’est quelques mois après que le maire d’Oulampane est arrêté pour la même histoire. Tous ces éléments réunis font croire à beaucoup de personnes que le maire, haut conseiller risque gros même s’il bénéficie le soutien de ces camarades de parti dont Abdoulaye Badji, ex-chef de cabinet du président SALL.