La cérémonie officielle du gamou du Fogny a servi de tribune au gouverneur de Ziguinchor pour dire ses vérités sur la coupe abusive de bois dans les forêts de la région. Guedji Diouf n’a pas porté de gangs. Il accuse directement les chefs de village d’être les principaux responsables de cette situation. “Arrêter de dire que c’est l’État qui coupe les arbres. Il faut oser dire la vérité et toucher là ou ça fait mal. Les principaux responsables sont les chefs de village. Ils sont complices. Ce sont eux qui acceuillent les étrangers qui pillent nos forêts. Ils surveillent leurs camions pendant tout le temps que ces pilleurs font dans la brousse”, s’est indigné M. Diouf. Il n’a pas manqué d’inviter les uns et les autres à oeuvrer dans la protection de nos ressources.