Ce mercredi 19 février, aucun véhicule de transport en commun de matricule sénégalaise ne foulera le territoire gambien. La décision a été prise lundi dernier par le syndicat national des transporteurs de la Gambie. En assemblée générale à Banjul, le Secrétaire général de la Gambia national transport Union s’est voulu très claire sur la question.

« A compter du 19 février, plus aucun véhicule de transport en commun en provenance du Sénégal ne pourra entrer en Gambie », a-t-il fait savoir devant ses pairs.

Omar Ceesay et ses camarades accusent leurs collègues du Sénégal établis à Karang d’avoir intercepter à plusieurs reprises des bus de la compagnie de transport gambien.

 A en croire ses propos, seulement le vendredi dernier un bus gambien a échappé de peu à un saccage à Karang.

Voilà d’ailleurs ce qui a fait déborder le vase. Ne pouvant plus supporter ces agissements des sénégalais, les transporteurs gambiens apportent ainsi la riposte.

Une situation qui ne serait sans conséquence surtout pour les voyageurs qui seront contraint de reprendre le chemin du contournement jusqu’à ce qu’une solution soit trouvée à ce problème.