Actualités de Bignona et du monde

Casamance : « Tout leader politique a ses rebelles et journalistes », JMFB répond ainsi à Robert Sagna

20

« Nous demandons à ceux qui parlent et qui ne savent pas de demander et de s’informer »(dixit Robert Sagna).
Puisqu’il s’agit du conflit en Casamance et de la situation subséquente, moi, Jean-Marie François Biagui, je sais et je parle, non pas pour parler, ni pour mentir, mais pour dire la vérité ; si l’on sait qu’il n’y a qu’une manière de dire la vérité quand il y en a beaucoup d’autres pour dire des contre-vérités.
(i) En Casamance, depuis le déclenchement du conflit en décembre 1982, tout leader politique casamancais qui se respecte a ses propres « rebelles »(c’est connu) et ses propres « journalistes »(ça l’est moins).
(ii) Et si depuis cette date à nos jours un homme politique casamancais vous dit que « la guerre en Casamance est finie » et qu’à cet effet des combattants du Mfdc ont quitté le maquis et regagné leurs foyers respectifs, avisez vous qu’il s’agisse bien de ses « combattants » à lui. Puis, aussitôt, demandez lui ce qu’il a bien pu faire des armes qu’ils ont dû lui remettre avant de retourner chez eux.
(iii) Qu’il y ait une accalmie durable en Casamance, c’est désormais un fait avéré, une réalité. Mais il faut être de ceux qui le déplorent, pour des raisons occultes, pour déclarer avec un soupçon d’ironie que « la guerre est finie ».
(iv) Car, alors, pour sûr, une telle assertion viserait à rallumer le feu : « Comme vous ne voulez plus agir, alors la guerre est finie ».
(v) Non! la guerre en Casamance n’est pas finie. Et quand elle sera terminée, elle le devra à de véritables négociations de paix entre l’État et le Mfdc, sanctionnées par de vrais accords de paix.
(vi) Les combattants du Mfdc qui répondent de Salif Sadio d’une part, et de César Atoute Badiate via notamment Ibrahima Compasse Diatta et Paul Aloukassine d’autre part, sont tous à ce jour dans leurs bases respectives, dans le maquis casamancais, en état de guerre.
(vii) En même temps, et c’est heureux, ils veulent et œuvrent tous pour la paix.(Jean-Marie François Biagui).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.