Bissine fait parti des villages qui ont payé le plus lourd tribut de la crise armée en Casamance. Les populations ont été contraintes de vider le village abandonnant tous leurs biens de peur de se faire tué par les bandes armées. Ce village situé dans l’arrondissement de Niaguis est resté abandonné pendant plus de deux décennies. Ses occupants sont éparpillés dans le pays. En 2019, l’armée nationale a entamé une opération de sécurisation dans les départements de Ziguinchor et de Goudomp. Ces opérations ont permis aux militaires de nettoyer toutes les zones de prédilection des bandes armées. Depuis lors, certains habitants des villages abandonnés ont manifesté leur désir de rentrer au bercail. Les autorités qui ont salué ce courage, ont mis tous les moyens nécessaires pour accompagner ce retour. Et c’est le cas de Bissine où les populations se sont installés depuis 2020. Elles ont été accompagnées par l’État et certaines organisations non gouvernementales qui leur ont soutenu dans la construction des maisons et leurs couvertures.

Un an après ce retour au bercail, l’heure est maintenant à la mise en place de certaines infrastructures. C’est à cet effet que le projet de construction de l’école élémentaire a été lancé. Sur la photo ci-dessous, vous contacterez le démarrage effectif des travaux.