Le coronavirus est plus qu’une réalité dans le département de Bignona où plusieurs cas dont certains issus de la transmission communautaire sont enregistrés ces derniers jours. Des chiffres qui font froid au dos surtout avec le cas des blouses blanches infectés par la covid-19.

À ce jour, le seul moyen d’échapper à ce virus reste le respect strict des mesures barrières avec surtout le port de masque. Mais, Bignona étant un département pauvre, et ce malgré ses potentialités, certaines couches de la société peine à se procurer un masque de qualité. Malgré la présence de la covid-19, des populations peinent à respecter les mesures barrières pour faute de moyens.

Informée de cette situation qui pourrait toute fois créer la catastrophe surtout en cette période de préparation de la fête de Tabaski, l’association humanitaire SOS Casamance a mis à la disposition des commerçants et commerçantes des deux différents marchés de la commune 1000 masques. “Nous avons tous constatés que le coronavirus est bel et bien présent à Bignona. Surtout avec les cas communautaires qui inquiètent, l’association humanitaire SOS Casamance a décidé de confectionner 1.000 masques pour une frange de la population de Bignona. Et ce sont ces masques avec du gel antiseptique que nous sommes venus remettre aux deux marchés de la ville”, a fait savoir Samboudiang Badji, représentant de SOS Casamance à Bignona.

Les bénéficiaires de ce don ont hautement salué ce geste de SOS Casamance qui fait parti des rares organisations à avoir penser à d’un cette période difficile.