Initié pour la première fois en 1990, le gamou annuel du vénéré marabout Fa Ousmane Fansou Bodian, connu pour le gamou de Bignona, sera célébré cette année le 17 avril et non le premier vendredi du mois de mai comme avant. Et pour cause, le ramadan qui s’annonce avant mai. Pour rappel, cet événement religieux, le plus grand en Casamance, se tenait au domicile du marabout. Des années après, le constat est resté unanime, les fidèles deviennent plus nombreux d’une année à l’autre. Le domicile du cheikh ne pouvant plus contenir le monde, le gamou a été délocalisé à l’ancienne gare routière de Bignona, puis au terrain des HLM et depuis 2017 au stade départemental de Bignona. Les délégations viennent de partout pour assister à ce rendez-vous religieux. Pour cette année, plus de 15 milles pèlerins sont attendus dans le fogny selon les organisateurs contactés par bignonainfo.net. Déjà les préparatifs se déroulent bien. Un comité locale de développement a été présidé par le préfet du département Babacar Ndiaye. Au sortir de ce CDD, d’importantes recommandations ont été faites par l’autorité et des mesures prises en attendant la tenue du comité régional de développement sur la question.

En attendant, le guide religieux Fa Ousmane Fansou Bodian poursuit ses tournées religieuses à l’intérieur du pays et dans la sous-région. Ce 14 février, le cheikh a présidé, à Nouakchott, le gamou des ressortissants de la région sud en Mauritanie. Ce mois de mars, il se rendra en Gambie pour la même mission, celle de vulgariser beaucoup plus d’avantage les enseignements de l’islam à travers le monde.