Dans le cadre de la célébration du 08 mars, des enseignantes de Bignona ont organisé une activité à l’école Faye Coly, anciennement appelée « Ecole 3 ». On ne sait pas par quelle alchimie monsieur Aubin Sagna qui n’était ni parrain ni invité s’est retrouvé à cette activité et à y faire des déclarations dont la gravité renseignent sur les prétentions de l’homme
A l’occasion de cette activité, Aubin Sagna, qui aspire, selon lui, à devenir Maire de la Commune de Bignona déclara: « Bignona est une commune sous développée parce qu’elle est très mal gérée par CEUX qui ont eu le privilège de la diriger». Quels propos irrévérencieux à l’endroit de tous les fils et de toutes les filles de Bignona qui ont été maire ou conseiller municipal depuis 1960 !
Rappelons d’abord l’histoire récente entre Aubin Sagna et l’école Faye Coly. En effet, en septembre 2017, cette école a été totalement détruite par un vent d’une rare violence. Pour permettre la réhabilitation rapide de l’école avant l’ouverture des classes prévue en octobre, le préfet du département avait pris contact avec tous les cadres politiques de la Commune pour une contribution citoyenne aux côtés de la municipalité dont les possibilités immédiates ne devraient pas suffire. Durant le week-end qui a suivi, monsieur Aubin Sagna, qui dit être venu répondre à cet appel, a loué un bus pour transporter toute la presse régionale et venir faire du tintamarre à l’école Faye Coly. Sur place, il a fait de grandes déclarations pour se mettre en valeur et a promis une grosse contribution pour la réhabilitation de l’école. A l’arrivée, les classes détruites ont été réhabilitées et cinq nouvelles construites sans la plus petite contribution d’Aubin Sagna. Comme le préfet l’a précisé le jour de l’inauguration, c’est le maire qui s’est battu tout seul pour permettre aux enfants inscrits dans cette école de retrouver les classes. La seule contribution enregistrée a été celle de monsieur Mamina Camara, Président du Conseil départemental. La contribution d’Aubin Sagna s’est limitée à ce show médiatique organisé dans la cour de l’école pour tromper les populations de Bignona. Il aurait dû se sentir gêné de venir s’asseoir dans ces classes réhabilitées par le maire pour prétendre s’en prendre à celui-ci et à ses prédécesseurs.
Revenant à sa déclaration, la question légitime qu’on pourrait se poser est celle de savoir en quoi Aubin Sagna est plus valeureux et plus méritant que les Maires Paul Ignace Coly, Emile Badiane, Edouard Martin Sagna, Mamadou Angrand Badiane, Victor Coly, François Xavier Coly, Youba Sambou et Mamadou Lamine Keita pour les traiter d’incapables ? Quelle bataille pour le progrès de Bignona porte l’empreinte d’Aubin Sagna ? Qui le connaissait à Bignona avant sa prétendue candidature à la mairie ? Où était-il lorsque les filles et les fils de Bignona se battaient pour hisser notre ville au rang des communes respectées et respectables au Sénégal ? Si chaque enfant de Bignona devait disparaitre dans la nature et attendre le rêve de vouloir devenir maire pour se rappeler de ses origines bignonoises alors, il y a longtemps que notre commune aurait disparu de la carte du Sénégal.
Avant de terminer, nous voudrions défier Aubin Sagna de nous dire, en dehors des capitales régionales et des villes spéciales de Touba, Tivaoune et Mbour, quelle est la commune chef-lieu de département qui est en avance sur Bignona au Sénégal.
Pour terminer, nous voudrions dire à monsieur Aubin Sagna qu’il est libre de faire de la politique politicienne mais cela ne l’autorise pas à insulter l’histoire de notre commune dont nous sommes fiers. Tous les maires qui sont passés ont fait de leur mieux et le maire actuel et son équipe sont en train de se battre dans la limite des moyens de la commune.
Nous reviendrons avec des preuves écrites et des éléments sonores pour démontrer les contre-vérités qui se cachent derrière les déclarations d’Aubin Sagna concernant les routes, DAKAR DEM DIKK entres autres sujets qu’il aime aborder.
FAIT A BIGNONA, LE 12 MARS 2020
La Cellule de Communication de la municipalité de Bignona