Balla-Bassène est un village de la Casamance situé sur le long de la frontière entre le Sénégal et la Gambie, dans la commune de Djibidione, département de Bignona. Ce village s’est vu vidé de ses populations pendant des décennies depuis l’éclatement du conflit armé en Casamance. La majeure partie de la population s’est retrouvée en Gambie d’autres ont trouvé refuge dans certains villages de la région. La présence, dans la zone, des combattants du mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC) a été le moteur déclencheur du déplacement massif de populations de cette partie sud du Sénégal.

Depuis les années 2012, l’on assiste à un retour progressif de la paix dans cette belle région. Un fruit d’un engagement du gouvernement du Sénégal et du MFDC. Depuis lors, les populations déplacées s’organisent pour retrouver leur village abandonné. Et Balla-Bassène en est un. Plusieurs personnes déplacées sont rentrées au bercail et reprennent peu à peu leurs activités. Mais dans des conditions très difficiles, parce qu’il faut tout recommencer. Le village est dépourvu de toute infrastructure digne de son nom, tous les secteurs sont à (re)construire…

Pour faciliter et encourager le retour des populations qui vivent toujours hors du village, certainement dans des conditions très difficiles, de bonnes volontés construisent un forage tout neuf à Balla-Bassène. Il s’agit de l’association islamique Direct-Aid en collaboration avec l’ofor. Un forage qui permettra aux populations de se ravitailler en eau potable.

D’ailleurs, le forage est inauguré ce jeudi 15 Avril 2021 en présence de plusieurs autorités dont des élus du peuple et des élus locaux. À l’occasion de la cérémonie d’inauguration, le président du conseil départemental de Bignona, Mamina Kamara, a invité aux populations qui manquent encore à l’appel de rentrer dans leur village parce que dit-il “La paix est là”. Un appel qui certainement trouvera des échos très favorables.