Le directeur de l’office du baccalauréat Sossé Ndiaye a fait face à la presse, ce mercredi, pour parler de l’organisation du baccalauréat 2018. Il a ainsi profité de la tribune qui lui est offerte pour alerter sur un phénomène qui est en train de prendre l’ampleur : c’est celui de la vente des fausses fuites. Selon lui, c’est un fait qui est en train d’être développé dans le pays par des personnes malintentionnées dont leur seul objectif est de se sucrer sur le dos des candidats et des parents d’élèves. “Il y a des vendeurs de sujets. Ce sont des gens qui vont qui vont voir les candidats pour leur qu’ils ont les sujets. Ils leur vendent cela. Et, lorsque le sujet est sorti et ne correspond pas à ce qu’ils ont vendu, ils vont dire que c’était le bon sujet mais, les épreuves ont été changées à la dernière minute”, a expliqué le directeur de l’Office du bac mettant ainsi en garde les élèves et les parents d’élèves. “Nous savons que cela va se produire cette année. Mais, il faut faire attention. Ce sont des escrocs qui dupent  les candidats. Quand il y a une rumeur de fuite, il faudrait vérifier si cela est avéré ou non avant de la publier”, recommande-t-il.