Le tribunal des grandes instances a jugé, ce mercredi 30 Juin, un soudeur métallique nommé Ndiaga Seck, pour escroquerie. Âgé d’une soixantaine d’années, l’homme a forcé 94 fois les passage de l’autoroute à péage. Ce dernier est tombé à son 94e tentative. En effet, une fois arrivé au niveau des passages du péage, il reste collé au pare-chocs de la voiture juste devant lui et passe en même temps qu’elle sous la barrière automatique. Polygame et père de 10 enfants, Ndiaga a été reconnu coupable pour escroquerie en sus d’une amende de 200 millions à payer au Groupe Eiffage.