Ce jeudi, le jeune Ansoumana Bodian ne savait pas qu’il avait rendez-vous avec le destin au moment où il quittait sa maison familiale. Âgé seulement de 39 ans, Ansoumana Bodian a, comme toujours, accompagné les agents des eaux et forêts à une mission à Koudioubé, village situé dans la commune de Kataba 1, dans la zone transfrontalière entre le Sénégal et la Gambie. Les agents des eaux et forêts y étaient pour récupérer des troncs d’arbres qu’ils ont saisi dans la zone. Mais la surprise fut grande sur le terrain. À peine arrivés sur les lieux, les agents des eaux et forêts et leurs accompagnants sont attaqués par un groupe d’hommes armés appartenant au mouvement des forces démocratiques de Casamance qui ont ouvert le feu sur eux à bout portant. Le jeune Ansoumana Bodian a été atteint par une balle de l’ennemi. Il succombera à ses blessures quelques minutes plus tard. Son corps sans vie a été extrait des lieux du drame par les soldats de l’armée nationale qui sont intervenus. Jusqu’au moment où nous écrivions ces lignes, le corps sans vie de A. Bodian est à la morgue du district sanitaire de BIGNONA.