Ils ne tiennent presque plus. Les ponts de Baila et Diouloulou constituent un danger permanent pour les usagers de la route natuonale N5. Ces deux infrastructures menacent de s’écrouler depuis longtemps. Et malgré leur état très pitoyable, les autorités observent. Vendredi dernier, un camion gambien a failli se retrouver sous les eaux du pont de Diouloulou.

Pourtant bien avant l’élection présidentielle dernière, les autorités avaient promis de reconstruire les deux ponts. Pendant la campagne, des ouvriers étaient pointés au niveau de ces infrastructures qu’ils ont abandonné peu après le scrutin présidentiel.

Si rien est fait, nous sommes en mesure de vous dire que nous allons droit à une catastrophe.