Initialement prévu pour ce mercredi 25 août, le procès du chauffeur du camion malien est renvoyé jusqu’au 1er septembre prochain. Ainsi, le prévenu devra prendre son mal en patience. Il est retourné au fond de sa cellule en prison sans être édifié sur son sort par le tribunal de Kaolack.

L’accident avait fait 4 morts le dimanche 15 août. Le chauffeur du camion malien, pour rappel, a écrasé un taxi à hauteur du Cœur de ville de Kaolack avant de le traîner sur plusieurs mètres.

Arrêté puis entendu, le mis en cause avait confié aux enquêteurs qu’il s’était endormi au volant de son gros-porteur.